Enjeux transversaux

Abandon de l’excision

On estime à 140 millions le nombre de filles et de femmes dans le monde à avoir été excisées et cette pratique continue à affecter au moins trois millions de filles par année en Afrique. Grâce à leur connaissance des droits humains, les communautés choisissent d’abandonner cette pratique, ainsi que d’autres qui handicapent leur développement.

Protection de l’enfant

Dans les pays dans lesquels nous travaillons, de nombreuses menaces pèsent sur le bon développement des enfants. Notre programme cherche à influer plus particulièrement sur l’absence d’accès à l’éducation, le trafic d’enfants, le travail des enfants, le mariage précoce/forcé et l’excision.

Renforcement des capacités des femmes et des filles

Les femmes et les filles constituent la moitié de la population mondiale. Elles ont cependant moins accès à l’éducation, à la santé et à aux activités économiques. De plus, elles ont également moins d’opportunités de faire entendre leurs opinions et de jouer un rôle actif dans les processus de prise de décision. Plus de la moitié des participants à notre Programme de Renforcement des Capacités Communautaires (PRCC) sont des femmes et au moins 9 des 17 membres des Comités de Gestion Communautaire doivent être des femmes.

Développement du jeune enfant

Lorsque les enfants ont la possibilité de développer leur potentiel, ils peuvent exceller à l’école et devenir des citoyens autonomes, productifs et actifs. Cependant, des recherches montrent que certaines normes sociales et pratiques traditionnelles au Sénégal sont un frein à l’établissement d’interactions stimulantes parent-enfant et peuvent donc faire obstacle au développement cérébral des nourrissons. Notre nouveau module de Renforcement des Pratiques Parentales (RPP) a été conçu pour aider à améliorer les capacités d’apprentissage et de développement du jeune enfant, leur permettant de réussir mieux à l’école et donc de s’y maintenir..

Abandon de l’excision

On estime à 140 millions le nombre de filles et de femmes dans le monde à avoir été excisées et cette pratique continue à affecter au moins trois millions de filles par année en Afrique. Grâce à leur connaissance des droits humains, les communautés choisissent d’abandonner cette pratique, ainsi que d’autres qui handicapent leur développement.

Protection de l’enfant

Dans les pays dans lesquels nous travaillons, de nombreuses menaces pèsent sur le bon développement des enfants. Notre programme cherche à influer plus particulièrement sur l’absence d’accès à l’éducation, le trafic d’enfants, le travail des enfants, le mariage précoce/forcé et l’excision.

Renforcement des capacités des femmes et des filles

Les femmes et les filles constituent la moitié de la population mondiale. Elles ont cependant moins accès à l’éducation, à la santé et à aux activités économiques. De plus, elles ont également moins d’opportunités de faire entendre leurs opinions et de jouer un rôle actif dans les processus de prise de décision. Plus de la moitié des participants à notre Programme de Renforcement des Capacités Communautaires (PRCC) sont des femmes et au moins 9 des 17 membres des Comités de Gestion Communautaire doivent être des femmes.

Développement du jeune enfant

Lorsque les enfants ont la possibilité de développer leur potentiel, ils peuvent exceller à l’école et devenir des citoyens autonomes, productifs et actifs. Cependant, des recherches montrent que certaines normes sociales et pratiques traditionnelles au Sénégal sont un frein à l’établissement d’interactions stimulantes parent-enfant et peuvent donc faire obstacle au développement cérébral des nourrissons. Notre nouveau module de Renforcement des Pratiques Parentales (RPP) a été conçu pour aider à améliorer les capacités d’apprentissage et de développement du jeune enfant, leur permettant de réussir mieux à l’école et donc de s’y maintenir..